Chènevière et Puybonnieux, terres du Temple

Eglise de Chenevière, sur la commune de Pageas
Eglise de Chenevière, sur la commune de Pageas (photo Office de tourisme des Monts de Châlus)

C’est au moment de la Première Croisade que les ordres religieux-militaires apparurent. Parmi eux, les plus célèbres étaient les Templiers et les Hospitaliers, qui combattirent aux côtés de Richard Cœur de Lion durant la 3ème croisade. A l’origine, il s’agissait d’ordres composés de guerriers à la fois chevaliers et moines. Leur rôle était de défendre la Terre Sainte et les pèlerins chrétiens qui se rendaient à Jérusalem.

Avec le temps, ces ordres acquirent une grande influence ainsi qu’une richesse très importante, possédant de nombreux domaines, non seulement en Terre Sainte, mais aussi en Europe. Ils dirigeaient ces possessions comme des seigneurs féodaux, par l’intermédiaire de commanderies. Elles constituaient ainsi la principale source de revenus de ces ordres.

Sur la commune de Pageas, les villages de Chenevière et de Puybonnieux étaient des commanderies templières, puis hospitalières. Il reste peu de traces de ces commanderies. En revanche, le village de Chenevière possède une petite église typique des fondations militaires de l’époque : simple et austère. Le village possède des maisons anciennes, dont certaines aux  baies moulurées, peut-être originaires de l’ancienne commanderie, ou peut-être du château des Cars.

A Puybonnieux,, la commanderie templière fut remplacée par une grosse propriété dont les bâtiments remontent probablement aux XVIIIème et XIXème siècles. Des murs délimitent encore peut-être ce qui était l’ancien domaine rattaché à la commanderie. Ces terres appartinrent à l’Ordre du Temple jusqu’à sa dissolution au début du XIVème siècle. Elles passèrent ensuite aux Hospitaliers qui devinrent l’Ordre de Malte. Il conserva ses propriétés jusqu’à la Révolution, pendant laquelle, comme tous les biens du clergé, elles furent nationalisées. Des toponymes rappellent encore la présence de ces ordres religieux militaires sur le territoire des Monts de Châlus, comme au moulin du Temple près du village de La Jourdanie, sur la commune de Pageas.